floraison 3749
oiseaux-vol 2526
floraison2 9393
Vadian-St-Gall 3476-1900px
aurore-08 7931-1900px
tulipes18 6345-1900px
 liliane gerber

LILIANE GERBER
ASSEMBLÉE DU SONNENBERG
CH

Publié dans le cadre de notre collaboration avec les
Editions mennonites
Art. paru dans :
Christ Seul No 1097 avril 2019
 

Voici un chant pour le temps de Carême et de Pâques où nous faisons mémoire des souffrances et de la mort de Jésus.

Le questionnement, la plainte, le désespoir dans un chant ne sont pas chose courante. Le chant invoque un Dieu d’abord absent, silencieux : où es-tu ? Pourquoi ne te manifestes-tu pas ? Es-tu mort ? Job a dû attendre pour retrouver une trace de Dieu. Dans le récit de Job, Marion Muller-Colard entend « la supplication muette d’un Dieu qui cherche un homme pour le sauver ».

IL VIENT … SANS APPARENCE

Sans tapage, Dieu nous rejoint dans notre humanité en Jésus de Nazareth. En serviteur, il vient nous assister dans nos souffrances et questionnements.

Dans les répertoires de nos chants, le Christ silencieux, faible et humble n’est guère présent. Ce constat, Dennis Thielmann, formateur en musique et en théologie au Bienenberg, l’a récemment exprimé dans une vidéo. N’y a-t-il pas un déséquilibre dans notre louange ? Où est le Christ faible, vulnérable comme nous, qui nous apporte amour, bienveillance et miséricorde ? Nos yeux ne sont-ils pas trop fixés sur sa majesté, sa puissance, sa royauté ? 

SA FAIBLESSE EST FORCE

Si le début du chant nous interpelle et nous invite à affirmer avec joie la force du Seigneur dans sa faiblesse : par sa mort la vie nous est rendue ! La quatrième strophe nous encourage à nous engager à sa suite, renouvelés par l’amour de Dieu, pour plus de paix dans ce monde.  

Par son style, ce chant rappelle le negro spiritual. Olivier Nusslé, né en 1926 à Genève, est considéré comme le pionnier de l’introduction du negro spiritual en Suisse. Les Compagnons du Jourdain,qu’il a fondés et dirigés, l’ont fait connaître. Il a composé de nombreux chants et harmonisé une centaine de negros et gospels. Il a surtout fait connaître les chants afro-américains, donc ceux des plaintes, des cris du cœur, de la recherche de Dieu qui rétablit la justice et partage les souffrances.

PAROLES 

1. Toi qui gardes le silence tout le jour, ô Seigneur,
Nous crions à la violence.
Ne vois-tu pas nos souffrances ?
Es-tu mort, ô Seigneur ? Es-tu mort, ô Seigneur ?

2. Tu partages nos souffrances sans un cri, ô Seigneur,
Nous t’attendions en puissance,
mais tu viens sans apparence.
Tu t’es fait serviteur, tu t’es fait serviteur.

3. Elle est force, ta faiblesse sur la croix, ô Seigneur !
Par tes liens, tu nous délivres,
par ta mort tu nous fais vivre.
Tu es grand, ô Seigneur,
tu es grand, ô Seigneur !

4. Ta parole nous engage à lutter, ô Seigneur,
Dans ce monde où tout s’écroule,
ton amour nous renouvelle.
Tu es fort, ô Seigneur,
tu es fort, ô Seigneur !

  

Pour aller plus loin :

 

TEXTES & CHANTS New
pour le culte dominical

EN CHOEUR
Que chantons-nous en Eglise?

ICI & AILLEURS
Nouveautés, concerts, parutions, ...

FILS D'ACTUALITES
Conf. menn. Mond., Forum Paix & Justice, ...

22 avril 2019
« Dès lors, Seigneur, que puis-je attendre ? Mon espérance est toute en toi. » Psaumes 39/8 (BDS). L’ espoir est essentiel pour surmonter les situations difficiles. Sans espoir ,...
13 avril 2019
Frédéric de Coninck, sociologue et prédicateur de l’Eglise mennonite de Villeneuve-le-Comte, se lance dans la tenue et l’animation d’un blog, intitulé Tendances, Espérance .
25 octobre 2018
Comment passe-t-on d’une Église avec une compréhension traditionnelle des rôles à une conviction de la nécessité d’une complémentarité hommes-femmes dans les ministères de direction?

AUSBUND, LE 17E CHANT

 vital gerber 5032 h150

VITAL GERBER
ÉGLISE DU
SONNENBERG (CH)

 

L’Ausbund est un trésor méconnu : un très vieux recueil de chants anabaptistes, remontant au XVIe siècle. Édités de nombreuses fois, d’abord en Europe puis en Amérique du Nord, ces « chants des prisons » représentent selon Claude Baecher de « véritables “Täufer-Spirituals” écrits dans l’adversité, dont le but est le témoignage et l’encouragement mutuel ». 


UN TRÉSOR AVEC UNE LONGUE HISTOIRE

Une première version de l’Ausbund a vu le jour parmi les Frères suisses et a été imprimée en 1564 : elle réunit une cinquantaine de chants composés par des anabaptistes durant leur emprisonnement à Passau, ville bavaroise sur le Danube. 

Les anabaptistes emportèrent ensuite cette collection dans leurs pérégrinations à travers l’Europe. La première édition dont le titre commence par Ausbund (« sélection ») date de 1583, considérablement agrandie puisqu’elle compte 130 hymnes. 

Dès 1692, ce livre de chants fut interdit par les autorités bernoises. En Suisse et ailleurs en Europe, il fut néanmoins utilisé encore jusqu’au XIXe siècle, avant d’être supplanté par d’autres recueils. 

Les dernières éditions comptant 140 chants au total sont publiées en Amérique du Nord (les plus récentes dans les années 2010), où l’Ausbund reste en usage dans les communautés amish. Cela en fait l’un des plus anciens recueils de chorals encore en vigueur aujourd’hui ! 

UNE INTERROGATION POUR AUJOURD'HUI

S’il ne donne quasiment aucune indication musicale – l’Ausbund ne contient pas de partitions, les hymnes étant simplement entonnés sur des mélodies populaires de l’époque –, ses textes, eux, interpellent. Les mennonites d’aujourd’hui ne le connaissent plus forcément. Nous avons récemment eu l’occasion d’en revisiter des extraits avec le chœur Menno Canto, dans le cadre du projet Boom Boom Harmonioom.

Ces concerts réinterprétaient plus particulièrement le 17e chant de l’Ausbund. Celui-ci relate l’histoire de deux femmes, Mary et Ursel Beckom (ou Maria et Ursula van Beckum), condamnées aux Pays-Bas pour leurs convictions anabaptistes. Pourquoi avoir choisi ce chant ? Un peu par hasard, parmi les 140 que compte le recueil. D’autre part, il nous semblait opportun de retenir un récit consacré à des figures féminines.

Avons-nous un intérêt à redécouvrir un chant comme celui-ci ? Assurément, en premier lieu pour connaître notre propre histoire. Faut-il pour autant le chanter encore tel quel ? Peut-être. Peut-être pas. Cela ne paraît pas évident : tant le langage que le contenu portent la trace de leur époque. La thématique du martyr, notamment, ne va pas de soi aujourd’hui.

Et pourtant, le chant pose des questions d’une actualité totale, et là réside peut-être son intérêt primordial : quelle est la valeur de la liberté de croyance et de conscience ? Que représente et implique réellement la non-violence ?

 

TRADUCTION DES PAROLES

Voici une traduction française très résumée de ce 17e chant de l’Ausbund (l’original compte 42 strophes de 9 vers chacune !), telle que nous l’avions proposée pour le sur-titrage des concerts Boom Boom Harmonioom. 

3. C’est une jeune femme, Mary Beckom de nom, 

touchée par la vraie grâce, recherchée aussitôt. 

4. Une troupe nombreuse dès lors fit irruption

en pleine nuit, en armes, dans la maison Beckom.

5. Saisie, la jeune femme violentée supplia

l’épouse de son frère: «Viens, reste auprès de moi!»

6. «Jamais ne t’abandonne», lui répondit Ursel;

voici la noble femme arrêtée avec elle.

8. Prenant sur elle sa peine, car l’amour est plus fort 

que tout en ce bas monde, que l’enfer et la mort.

11. Amenées à Deventer pour interrogatoire...

12. «Tenons à la Parole de Dieu et non des hommes.»

13. Arriva Peter Grebel afin de les instruire

sans cas des Écritures dont il se souciait peu.

14. Il devint fou de rage, ne put les convertir,

cria: «Qu’on les condamne, au feu, de suite au feu!»

15. «Dieu nous a rendues dignes de souffrir, louons-le.»

16. Fur’nt envoyées à Delden, où les interrogea 

de la cour de Bourgogne, un commissair’ pour voir…

…si elles tenaient au rebaptême?

17. «Oh non, un seul baptême nous connaissons en Christ.»

25. En ce mois de novembre, ligotées, enfermées, 

Mary et Ursel furent toutes deux condamnées.

28. «S’aimer les uns les autres, la paix, notre espérance

Aube de ce Royaume où nous serons bientôt.»

31. Mary, à genoux, seule, pria: «Dieu, aie pitié.»

Puis on la vit d’elle-même sauter sur le bûcher.

33. Le bourreau fut obscène, Mary s’y opposa:

«Mon corps ne vaut la peine de jurer, repens-toi.»

34. Ainsi s’est-elle éteinte, mais elle vit en paix.

L’Église s’en réjouit!

35. Ursel dans la détresse ne se détourna point. 

«Qu’auprès de Dieu je reste jusqu’à ma propre fin.»

42. Ainsi, pour notre exemple, sont mortes toutes deux. 

(Trad. et adapt. Vital Gerber)

 

Quelques références :

Claude Baecher, « L’Ausbund ou chants des prisons. Introduction, analyse et traduction des avant-propos », in : Mennonitica Helvetica 15/16, 1993, pp. 170-196
Robert Friedmann, « Ausbund », in : Global Anabaptist Mennonite Encyclopedia Online
Projet Boom Boom Harmonioom : www.mennocanto.ch 

Pour aller plus loin :

ICI & AILLEURS

CULTE

Pour chaque dimanche de l'année liturgique, cette page propose les références bibliques des textes du jour et des chants provenant de divers recueils.

Vers les textes

C M M

Lien vers la page d'information du site de la Conférence Mennonite Mondiale. Dim. de la PAIX 2018 : Une Église de paix renouvelée accueille l’étranger

Vers l'article

PARUTION

Le péché n’a pas bonne presse… Sommes-nous d’ailleurs encore pécheurs ? Un tel langage est-il toujours pertinent ? Dans le contexte actuel, ...

Plus d'infos

PARUTION

Un petit livre, de la plume de J.-Cl. Girondin, qui permet de comprendre le ressort de la pensée et de l’engagement de Martin Luther King et son rêve d’une « Communauté bien-aimée ».

Plus d'infos

PARUTION

Marie est-elle un obstacle au rapprochement des Églises ? (...) C’est par une lecture comparée de Redemptoris Mater de Jean-Paul II et du Commentaire du Magnificat de Luther que ...

Plus d'infos

PARUTION

Dossier de Christ Seul. Auteur : Nicolas Farelly. L'auteur évite une approche du style "boule de cristal" qui aurait la prétention de dire à l'avance ce qui doit arriver ...

Plus d'infos

CONCERT

VOYAGE BACH J-S BACH : Cantate 
Erfreut Euch, ihr Herzen BWV 66 G Ph TELEMANN : 
Concerto pour violon et trompette TWV 53:D5 Espace Choral, prép. Riccardo Bovino Orch. Musique des Lumières Facundo Agudin dir. 26.05.19 17h00 Anc. Eglise, Le Noirmont (Jura CH)

Plus d'infos

CONCERT

CONCERT DE LA PASSION Das Sühnopfer des neuen Bundes Sa 13 avr. 2019 20h Pauluskirche Bienne Je 18 avr. 2019 20h Moron Ve 19 avr. 2019 15h Abbatiale de Bellelay Orchestre ad hoc / solistes : A.Loosli, S.Widmer, N.Loosli, R.Bucher / dir. Christa Gerber

Plus d'infos

TOURNÉE 2019

LES LIGHTCLUBBERZ Notre monde est si sale qu'il ressemble parfois à un gros tas de déchets. Les LightClubberz, ce sont 20 jeunes artistes chrétiens qui rêvent d'un monde différent. Avec légèreté et profondeur, ils proposent leurs idées pour...

Plus d'infos

SPECTACLE

CONCERTS MENNO CANTO 2018 ... de très vieux chants amish racontant les persécutions religieuses du XVIe siècle, confrontés aux musiques du XXIe mêlant sonorités électro, groove rock et expérimentations contemporaines cf Ausbund...

👁 VIDEO